Ces histoires qui nous invitent à l'action

Les petites et moyennes associations ont rarement les moyens ou les compétences en interne pour faire connaître leur mission. Elles font un travail de terrain formidable mais peinent à partager leurs activités et leurs résultats vers l’extérieur.  

L’une des méthodes que j’utilise pour aider les associations dans l’écriture de leurs contenus s’inspire des travaux du Center for Social Impact Communication (CSIC) à l’Université Georgetown de Washington, et de la Meyer Foundation, aux États-Unis. Depuis de nombreuses années, ces deux institutions aident des responsables associatifs à développer une véritable culture de la production de contenus pour  :

  • motiver ou recruter des bénévoles,

  • récolter des fonds,

  • rallier à leur cause de nouveaux publics ou partenaires.

 En interrogeant près de 150 associations et en analysant plus de 300 contenus, le CSIC et la fondation ont ainsi identifié un socle de bonnes pratiques et cinq éléments qui inviteraient davantage à l’action.

Très souvent, les associations pensent que parler d’elles suffit : exposer leur mission, leurs activités, leur rapport annuel, par exemple. Or, c’est négliger le rôle essentiel qu’elles jouent aujourd'hui dans tous les secteurs de la vie sociale, en transformant littéralement des vies.

Elles doivent aussi nous faire comprendre leur histoire en nous invitant à l’action.

Les 5 éléments (4).png

Le Center for Social Impact Communication  de l’Université Georgetown de Washington, ainsi que la Meyer Foundation mettent en ligne de nombreuses ressources (en anglais) visant à aider le monde associatif ou philanthropique. 


Cécile Walschaerts
Rédaction Web
www.cecilewalschaerts.com